Avocats à salaire vital 'Living Wage'

Nos avocats ‘salaire vital’ (Living Wage) du Kenya sont bons pour la santé, pour l’environnement et pour les travailleurs locaux !

Anthony Ngugi du Kenya est l’un des principaux fournisseurs d’avocats d’Eosta. En collaboration avec un groupe de paysans locaux, il cultive, trie et emballe des avocats bios. Ces avocats bios ne sont pas seulement bons pour votre santé, mais ont beaucoup d’autres avantages. Ils sont cultivés dans un environnement d’agroforesterie avec principalement de l’eau de pluie : ils sont donc bien plus respectueux de l’environnement que les avocats conventionnels, économisant 17,6 L d’eau par avocat.

Si vous achetez ces avocats, vous nous rejoignez dans notre aventure pour soutenir un meilleur revenu pour les travailleurs conditionnant les fruits. Notre évaluation du salaire vital montre qu’il en coûterait seulement 2 centimes d’euros par kg d’avocats pour augmenter les salaires au niveau du salaire vital.

Pilote initial en 2018

En 2018, Eosta a mené son premier pilote ‘salaire vital’ au Kenya, en collaboration étroite avec IDH et Hivos. L’objectif du pilote était de découvrir si le salaire vital pouvait servir à améliorer les mesures de durabilité sociale. Le pilote a mené à une nouvelle méthode d’évaluation rapide et a montré qu’un accent mis sur le salaire vital peut générer de meilleures connexions au sein de la chaine d’approvisionnement. Plus d’infos sur ce pilote est disponible ici. [lien] 

Inventaire en 2020

Afin de pouvoir vendre les avocats kenyans sous le label ‘salaire vital’, un inventaire des revenus des 83 employés d’Anthony Ngugi et du niveau de vie au Kenya a été conduit à l’automne 2020. En faisant cela, Eosta a suivi le protocole de l’organisme de développement IDH, qui a établi une méthode de calcul. Une révision du calcul par un auditeur a eu lieu, ce qui est un premier pas vers une certification ‘salaire vital’. Un représentant kenyan de l’auditeur international Sedex a mené l’inventaire. La certification formelle du salaire vital n’existe pas encore, mais ceci est un pas important dans sa direction.

Surcoût par kilo d’avocats : 2 centimes seulement

L’étude a montré qu’un prix additionnel de 2 centimes par kilo d’avocats est nécessaire pour permettre un salaire vital. Des détaillants majeurs en Scandinavie, Autriche et Allemagne se sont montrés intéressés.

Vous êtes ici

Marriam, employée de l'entrepôt, explique pourquoi les avocats bénéficiant du salaire vital sont si importants pour elle :

Nancy travaille comme emballeuse et nettoyeuse et montre comment elle vit et pourquoi le salaire vital est une nécessité :